• Jean-sans-Terre

    Jean sans Terre

     

    C’était au temps d’Henry, roi d’Angleterre.

    Pour acquérir des terres en Aquitaine

    Z’yeuta Aléonor en légataire

    Après avoir, des biens, fait l’inventaire.

    Té ! Des terres rapportées, quelle aubaine

    Bien qu’il préférât la terre de sienne,

    Comprenez la terre de ses ancêtres.

    Aléonor remua ciel et terre ;

    La pauvre ne trouva terre d’asile

    Espérant être ainsi sursitaire.

    Hélas trois fois, Henry était débile !

    Le roi omnipotent adule terre

    Vierge, inculte, sainte ou réfractaire,

    Celle qui tremble sur ses guêtres.

    Point ne courut jusques au presbytère

    Et vite lui fit une prise de terre

    Lui enjoignant d’un ton autoritaire

    De lui donner un fils héréditaire.

    L’ayant labourée et aussi enherbée,

    La laissa là germer pour rejoindre Clotaire

    Qui lui mignotait son lopin de terre

    Et qui savait bourrer sa pipe en terre.

    Pendant qu’Henry se tapait l’cul par terre

    Aléonor mangeait des pommes de terre

    Tant et si bien qu’à ce régime enfla .

    Au bout du bout de trente mois

    Traînait péniblement son ventre à terre

    Et c’est d’un cri de sa trachée artère

    Qu’enfin elle rendit son poster rieur

    Mettant au monde un crapoussin brailleur

    Avec le nez piqueté d’un ictère.

    C'est ainsi, je vous dis, que naquit Jean sans Terre.

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 10:13

    une façon agréable de revisiter l'Histoire d' Angle  Terre.

    J'ai appris des mots : crapoussin... mignoter...

     

     

    dominique

    2
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 17:25

    L'histoire dans l'histoire est beaucoup moins barbante, n'est-ce pas... Et puis, je vous assure qu'il y a du vrai dans cette histoire-là!

    Merci d'être venu! Bonne soirée!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :