• La dame à la licorne

     

     

     

    La dame à la licorne

    Immobile est le lac où nul cygne ne glisse.
    Pas même le héron sombre ne fait le guet.
    Sur la souche à l'à-pic d'un ru qu'on passe à gué,
    Impassible est le geai quand le rocher dévisse

    Et c'est un grondement que l'écho multiplie
    Dans la vallée profonde. Alors, des cris stridents
    De chamois et mouflons mêlant leurs hurlements
    Font trembler les grands pins épris de la furie.

    Bruants, ducs et milans tournoient déjà dans l'air
    En se réjouissant de dépecer la chair
    Or un étrange envol de bêtes encornées

    Fit plonger dans le lac, en gerbe éblouissante,
    Le troupeau... Depuis lors, à la lune dansante,
    La dame et sa licorne enchantent nos contrées .

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :