• Pour un appui-main

    Pour un appui-main

    Rinat animaev

     

    Pour un appui-main

     

    Il était des chemins ourlés de mimosas.

    Ses gouttes de lumière éclairant le passage

    Tout comme l'abat-jour, balançaient un mirage,

    Va et vient ombrageux peignant la pergola.

     

    Il est des napperons alourdis de raisins

    Et des coupes d'argent sentant les pommes sures

    Un parfum de cannelle et de prunes bien mûres

    Qu'une guêpe dévore autour des chérubins

     

    Il est d'autres matins qu'un vent suroît déchaîne.

    La bergère s'envole et file à tire-laine

    Délaisse ses baisers. sur l'étang de Léda

     

    Il s'en revient l'hiver quand le bouvreuil frissonne

    Et le pipeau s'est tu à même la cretonne

    Sur le rideau tiré flétrit le mimosa.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Juillet 2014 à 13:29

    Quand je lis tes poèmes j'entends Victor Hugo

    et parfois Baudelaire ...Loin est la belle époque

    où je décortiquais les poèmes d'Hugo, 

    Ce qui me valut de belles notes en classe...

     

    dominique

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :